12.10.15 – 18.10.15

Publié par Publié sur Lieu - 2 min de lecture 449 vues

# Style

Maria Popova, éditrice du site Internet à succès Brain Pickings, n’est pas américaine mais bulgare.  Elle a mené des études à l’université de Pennsylvanie et vit maintenant à New York. Elle est donc parfaitement bilingue.

Même si je suis un grand fan de son site Internet, que toute personne capable de lire en anglais devrait parcourir pour être stimulée intellectuellement, je trouve son style absolument déplaisant. Il est trop intellectuel, trop théorique.

C’est bien dommage, car si son style était semblable à celui de Sénèque, capable d’être ancré dans la réalité, ce qu’elle écrit serait à la fois lumineux et accessible à tous. Malheureusement, en la lisant, j’ai toujours la sensation de lire une dissertation de philosophes normaliens. C’est comme si elle choisissait à chaque fois la formulation la plus complexe qui soit, s’éloignant le plus possible d’une réalité concrète pour atteindre la sphère des idées éthérées. C’est d’autant plus visible dans les entretiens qu’elle accorde à d’autres publications. Comme ses articles, sur son site Internet, sont un concentré de la pensée d’autrui, ils restent facilement abordables, passé l’introduction qu’elle rédige. Mais dès qu’elle s’aventure dans l’expression de sa propre pensée, son phrasé se complique.

Quel dommage, car Maria Popova a des choses très intéressantes à nous dire. L’intellectuel(le) se doit de partager sa pensée dans une langue limpide et facile d’accès, d’autant plus lorsqu’il ou elle s’exprime dans une langue étrangère.